BOXING (2016)

 

L’entrainement c’est ce travail au quotidien et en groupe, ou discipline se conjugue avec effort, c’est l’apprentissage des règles du combat, technicité et résistance, stratégie et rapidité des coups, esquives. Endurance. Effort. Oui. Se surpasser au quotidien. Sans ces épreuves physiques, pas de combat sur le ring. La minuterie ponctue les exercices qui s’égrènent comme des rituels.
L ‘interrogation porte de nouveau sur le pouvoir et la violence faite à soi même. Que peut un corps ? La force a ses limites, le boxeur les repousse avec son esprit. La force n’est -elle qu’un moment entre deux faiblesses ? Pur esprit fragile, le boxeur cherche des ressources intimes sous le regard des autres. C’est un engrenage du corps et de l’esprit. Ne dit-on pas de la boxe que c’est une « science sauvage » ?
Hors - champ la salle de boxe et l’entrainement, l’appareil photo montre ici la force et la vulnérabilité des corps en sueur et des sacs de frappe, trop usés, défoncés. Incarnation des corps. Les corps comme des masses puissantes expriment cet effet coup de poing. Le moyen format Phase one met en valeur les peaux et leurs riches textures.

Une commande de Rosny sous Bois avec le soutien du Conseil Général de la Seine St Denis.