Nus (2005-2006)


Pendant l’étreinte, les couples se dénudent, s’abandonnent, se lovent. La tension est là : délicieuse ou douloureuse car le désir, le jeu, la répulsion s’imbriquent. Les corps combattent ou jouent avec le désir de l’autre.

Le couple c’est aussi l’ambiguïté d’ être deux mais parfois seul.
Hors contexte, ces corps anonymes deviennent des icônes dans leur touchante sincérité.

L’idée de l’improvisation est née d’une conversation avec Stanislas Nordey, homme de théâtre. Elle permet au modèle de tourner autour d’une idée avec toute la liberté possible et d’engendrer de nouvelles interfaces. Dans la variation sur un même thème, le sujet dévoile toutes ses richesses. Cette série c’est aussi aborder le langage du corps via une thématique récurrente : le corps à corps dans la confrontation à l’autre.

Le vêtement est là, lieu de la négociation, de la rencontre avec l’autre. “Enlever les oripeaux de l’autre”, c’est aussi le révéler à lui-même et lui offrir avec passion la possibilité d’une liberté.

english