Vertigo (2012)


Vertigo est un mot latin qui peut être synonyme de vertige. Vertige -ici du pouvoir- qui peut aspirer les êtres vers le haut mais aussi vers le bas, comme dans une spirale.
36 portraits d’hommes et de femmes, acteurs essentiels de l’arène politique française, amphithéâtre de toutes les passions. La politique se prête à cette dimension tragique, avec sa part d’irrationnel, de séduction, de trahisons, de solitude.

Un travail photographique en couleur mené sur la durée, souvent en collaboration avec le quotidien Le Monde, s’inscrivant dans l’actualité mais riche d’une dimension historique et documentaire. C’est aussi une réflexion sur le pouvoir, sa représentation et la violence omniprésente qui domine la relation aux autres et à soi même.
Des portraits psychologiques qui fouillent et cherchent à dévoiler la face cachée d’individus publics verrouillés médiatiquement. Un temps suspendu, cinématographique, qui met en scène des acteurs qui cultivent de plus en plus un rapport amour - haine avec les médias.